La gestion de l’ouragan Mathieu dans la GrandAnse

Cinq mois après le sommet humanitaire mondial en mai 2016, à Istanbul, Haïti a connu le premier, un événement majeur, l’ouragan Matthew, de catégorie 4. Le sinistre a frappé, entre autres, le département de la Grand’Anse (sud-ouest d’Haïti) et affecté environ 2.1 millions de personnes, en causant des dégâts estimés à 2 milliards de dollars.

Le Gouvernement haïtien et les grands bailleurs internationaux ont-ils effectivement apporté un apport important, conformément aux engagements de large soutien que recueille le Programme d’action pour l’humanité et ses cinq responsabilités fondamentales ?  Les modalités des bailleurs ont-elles évolué par rapport à leurs priorités et leurs opérations devant s’aligner sur les 51 engagements de « Grand Bargain » du 1er août 2016 ? Comment s’est illustré la coordination entre les acteurs nationaux et internationaux ?

Ce travail de recherche aspire à proposer des méthodes susceptibles d’aider les acteurs concernés à développer une plus forte culture de responsabilité dans la prise en charge des personnes affectées par un événement adverse. Dans la perspective de s’aligner sur la Norme humanitaire fondamentale de qualité et de redevabilité (CHS pour son sigle en anglais – Core Humanitarian Standard), ce document se donne aussi pour objectif de contribuer à l’amélioration de l’organisation et de la coordination de la réponse, en matière d’urgences ou de catastrophes à survenir dans le département de la Grand’Anse.

Ce mémoire est un document qui sert d’outil et de guide aux chercheurs, aux étudiants et à tout autre professionnel intéressé dans le domaine humanitaire. Il est présenté aussi à toutes les autorités (nationales et locales) comme un instrument sur lequel, entre autres, elles pourront s’appuyer pour mieux gérer les catastrophes dans une région. Il est offert comme un guide dans les exercices de simulation réalisés chaque année en Haïti.

Dans cette étude, nous nous proposons de nous arrêter sur les principales interventions de chaque partie prenante dans la gestion de l’ouragan Matthew dans le département de la Grand’Anse. Nous serons amené à analyser chaque action par rapport aux normes humanitaires et ainsi dégager les écarts, ce, en vue des mesures correctives et d’une meilleure synergie dans les réponses futures à d’éventuelles catastrophes.

Télécharger

Laisser un commentaire